L’amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero et Franco Lucentini

Lecture 2020 #21

L’amant sans domicile fixe est une œuvre originale, car il s’agit d’une histoire écrite à 4 mains, deux auteurs qui ont l’habitude d’écrire ensemble. Je n’ai pas ressenti de décalage. Toutefois, je me suis posée la question du comment ont-ils fait ? Est-ce que chaque auteur s’occupait d’un personnage de l’histoire ? Ou est-ce que l’un d’entre eux s’occupait des parties historique et culturelle et l’autre de l’histoire en général ?

Une lecture mi-figue mi-raisin, je ne sais pas quoi en penser. Est-ce une série noire où les lectures choisies ne me correspondent pas ? Est-ce que je suis d’humeur à recevoir de nouvelles histoires pour ne pas en apprécier deux de suite ?
Je prends aussi des risques, car avec le confinement, je vide ma PAL. 

Je ne suis pas une grande amoureuse de romance. Pourtant, Venise a été incontestablement un voyage coup de cœur, mais il m’est arrivé de m’ennuyer avec les personnages à travers les ruelles en longeant les canaux de cette magnifique ville.
Les longs moments de description sur des œuvres ou des lieux m’ont ennuyée, ou peut-être souligné mon ignorance dans ce domaine.
Pourtant, j’y suis allée et heureusement d’ailleurs pour ne pas finir noyer sous la masses d’informations et ces images diverses et variées de Venise. 

En effet, les auteurs n’ont pas lésé sur les lieux forts de Venise : le pont Rialto, le ghetto Juif, la place Saint Marc en allant jusqu’aux escaliers célèbres du palais Contarini del Bovolo. Même l’île de Murano nous est offerte avec leurs célèbres souffleurs de verre. Des palais et des piazzas, tout nous est décrit. Je m’y voyais, survolant les décors de cette histoire.
Cependant, par moment, je me perdais et me retrouvais au bout d’une ruelle se terminant sur un des nombreux petits rii de Venise. 

L’histoire raconte la rencontre entre « la princesse du 346 » et le mystérieux Mr. Silvera. Ils se rencontrent à bord de l’avion et se  croisent à nouveau sur une place où ils prendront un verre. L’instant d’après, ils se trouveront dans la chambre d’hôtel de ce drôle de guide énigmatique. Petit à petit, on comprend qu’il n’est pas un homme ordinaire et qu’un épais mystère l’entoure davantage. 
On les suit pendant trois jours, longs et courts à la fois. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, c’était peut-être trop à l’eau de rose pour moi. 

Si jamais vous êtes une amoureuse des voyages et de la romance, ce livre est fait pour vous et vous plaira absolument. Pour les autres, tentez et vous me donnerez votre ressenti qui sera peut-être à l’inverse du mien. 

📚📕📗📘📙Un livre, un mot nouveau
(tomber en) pâmoison : admiration extrême au bord de l’évanouissement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s